Selon le Rapport mondial sur l’assurance vie 2023 de l’Institut de recherche Capgemini, les assurés âgés de plus de 65 ans détiennent 40 % des actifs sous gestion des assureurs, lesquels s’élèvent à 7,8 G$ pour les 40 plus grands assureurs vie mondiaux.

Transfert de patrimoine : le secteur de l’assurance vie est-il prêt ?

Vous vous demandez si le secteur de l’assurance vie est prêt à faire face au transfert de patrimoine ? Vous n’êtes pas seul. Selon une récente étude, on estime que ce transfert atteindra la somme astronomique de 7,8 G$ d’ici 2040. Il est donc crucial pour les compagnies d’assurance de se préparer dès maintenant afin de répondre aux besoins des futurs héritiers.

La première question qui se pose est de savoir si ces compagnies disposent des ressources nécessaires pour gérer un tel flux de transferts. Heureusement, de nombreuses entreprises ont déjà mis en place des stratégies pour anticiper cette situation. En investissant dans des technologies de pointe et en formant leur personnel, elles se positionnent en avance sur leurs concurrents et s’assurent d’être prêtes à prendre en charge ce transfert de patrimoine.

En plus de la gestion des ressources, il est également important de se pencher sur les produits d’assurance vie eux-mêmes. Les compagnies doivent être en mesure d’offrir des produits adaptés aux besoins spécifiques des futurs héritiers. Que ce soit en termes de protection financière, de gestion de placements ou de transmission du patrimoine, les produits proposés doivent répondre à ces exigences et offrir une valeur ajoutée aux bénéficiaires.

Dans ce contexte, il est primordial pour les compagnies d’assurance de mettre en place des stratégies de communication efficaces. Les futurs héritiers doivent être informés de l’existence de ces produits d’assurance vie adaptés à leurs besoins. Pour cela, les compagnies peuvent utiliser divers canaux de communication tels que les médias sociaux, les sites web, les publicités en ligne, etc. Il est essentiel de mettre en avant les avantages de ces produits, de manière claire et attrayante, afin de convaincre les futurs héritiers de leur utilité.

En conclusion, le secteur de l’assurance vie doit se préparer dès maintenant au transfert de patrimoine qui se profile à l’horizon. Les compagnies doivent investir dans les ressources et les technologies nécessaires, développer des produits adaptés aux besoins des futurs héritiers et mettre en place des stratégies de communication efficaces. En agissant dès maintenant, elles pourront se positionner en leaders du marché et relever ce défi avec succès.

Lire l’article original

Publier un commentaire